Frédéric Michalak

Le premier forum de soutien consacré à Frédéric Michalak
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Marc Lièvremont

Aller en bas 
AuteurMessage
Elemmire
Michalak Team |Admin-Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1943
Age : 36
Localisation : Loin des épaves et j'ai du mal y en a trop
Emploi/loisirs : En recherche
Humeur : nutelaaaaaaaaaaaaaa
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Interview Marc Lièvremont   Ven 9 Nov - 18:55

Le nouveau sélectionneur de l'équipe de France n'a pas sa langue dans la poche. Présenté comme l'anti-Bernard Laporte, Marc Lièvremont la joue modeste... Mais il se montre très déterminé.

Pouvez-vous nous expliquer les conditions dans lesquelles vous avez appris votre nomination ?
"Ma première rencontre avec Bernard Lapasset a eu lieu le 17 septembre. Ce jour-là (le lendemain de France-Namibie, à Toulouse), il m'a expliqué qu'il voulait me confier le poste de sélectionneur. J'ai été le premier surpris. Pour tout vous dire, non seulement je comprends mais, en plus, je partage l'incompréhension du grand public, qui s'attendait peut-être à la nomination d'une personnalité plus connue.

Êtes-vous agacé lorsque l'on vous présente comme un produit de la filière fédérale ?Ce n'est pas une bonne définition. Je suis issu du rugby des clubs, je connais les exigences des clubs du Top 14 et en même temps, c'est vrai, j'ai une expérience à la tête de l'équipe de France des moins de 21 ans, puis avec l'équipe de France A. C'est aussi pour cette raison que j'intéressais Bernard Lapasset. J'ai un profil consensuel, je ne suis fâché avec personne, ni avec Jean-Claude Skrela (l'actuel DTN) ni avec Bernard Laporte, avec qui j'ai travaillé au Stade Français...

Vous avez bien quelques ennemis, tout de même...
Je ne m'en connais pas. Ce qui est certain, en revanche, c'est que je ne suis pas un homme de réseaux.

Comment voyez-vous premiers rendez-vous de sélectionneur ?
Je vais retrouver mes adjoints, émile Ntamack et Didier Retière, à Marcoussis dès la semaine prochaine, afin de procéder à un bilan humain et rugbystique de la Coupe du monde. Trouver les explications de l'échec de l'équipe de France et faire l'état des lieux du rugby français, voilà ce qui m'importe avant de parler d'un projet de jeu. C'est en ce sens que notre rencontre avec Bernard Laporte et son staff va être importante.

Quels seront vos premiers objectifs ?
Le parcours de l'équipe d'Argentine au cours de cette Coupe du monde est très interpellant. Même s'ils n'ont pas toujours été des modèles en termes de qualité de jeu, je retiens leur esprit de convivialité, de fraternité. C'est ce genre d'état esprit que je veux voir souffler sur le XV de France : un esprit club. Pas question de faire la révolution. Des anciens comme Pelous ou Dominici ont annoncé leur retraite internationale, mais pour le reste... (Silence.) N'attendez pas une rupture totale avec l'équipe de la Coupe du monde.

Avez-vous des convictions sur le jeu ?
Le rugby spectaculaire peut être efficace, c'est le credo que je partage avec Milou (émile Ntamack). Certes, la Coupe du monde a consacré un jeu pauvre, stéréotypé, qui se contente de provoquer des fautes. Mais la référence, ça reste les All Blacks. Avec 75 % de possession de balle et 75 % d'occupation du terrain, ils devaient battre l'équipe de France. C'était dans l'ordre des choses. Malheureusement pour eux et heureusement pour nous, ils ont fait preuve d'une suffisance coupable et, sur un détail, ils ont perdu ce match.

On dit également que vous êtes un grand fan de l'équipe des Fidji...
C'est vrai. N'oubliez pas que je suis un ancien joueur de l'équipe de France de rugby à sept. J'aime la spontanéité des Fidjiens, leur liberté et leur créativité. Le rugby est le sport ludique par excellence. On peut gagner et s'amuser. C'est pour toutes ces raisons que je veux libérer le XV de France.

Ces valeurs ont-elles été mises de côté dans un passé récent ?
L'enjeu de l'évènement, une Coupe du monde jouée en France, a certainement pesé dans les corps et dans les têtes. C'était compliqué. Les joueurs ont manqué de sérénité et de confiance."

Propos recueillis par Ronan Folgoas

_________________


¤ Attention, Admin Tyranique ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fredmichalakonline.new.fr/
*amandine*
Michalak Team |Co-Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1171
Age : 32
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : professeur des écoles
Humeur : crevée
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Interview Marc Lièvremont   Ven 9 Nov - 19:53

en espérant que dans 4 ans avec lui on la gagne cette coupe et qu'en attendant tout ce passe pour le mieux
mais bon faut pas attendre des miracles le XV de france ne va pas devenir la meilleure équipe du monde juste parce qu'elle a changé d'entraineur, l'entraineur ne fait pas tout

_________________
Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interview Marc Lièvremont
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Jean-Marc Donnadieu.
» Saint-Marc-sur-Mer (Loire-Atlantique) 7 à 10 points lumineux rouges
» Mgr Marc Ouellet serait appelé au Vatican...
» [Blog, Liens & Droit Héraldique] Le site de Marc Baronnet
» Mgr le Cardinal Marc Ouellet serait appelé au Vatican...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Frédéric Michalak :: .: Rugby mania :. :: ¤ Les équipes ¤ :: ¤ France ¤-
Sauter vers: